Rechercher
  • Valérie CAILLIEZ

L'incertitude est une opportunité pour l'innovation



Innover dans un monde en mouvement…. Le monde a-t-il un jour été statique ? N’avons-nous juste pas envie qu’il s’arrête parfois pour reprendre notre souffle ? Prendre un peu de hauteur ? Analyser la situation ?


Lorsque le flou nous entoure et qu’il nous est impossible de prévoir le résultat d’une action ou l’évolution de notre environnement, pourquoi toujours envisager le pire ? L’inconnu peut-être tout autant anxiogène que libérateur. Finalement quand tout change, tout reste à construire.


Oser sortir des sentiers battus et faire autrement que l’existant nécessite de braver notre peur naturelle du changement, de nous mettre dans la lumière, de nous exposer à la critique, de risquer de nous tromper. Cela peut paraitre inconfortable au regard du cocon représenté par l’univers connu. C’est pourtant en allant vers cet inconnu que l’innovation peut émerger.


Quelles lunettes chausser pour regarder l’avenir ? Quelles hypothèses envisager pour dessiner un nouveau chemin stratégique ? Quelle mise au point adopter pour clarifier cette incertitude ?


Autant de questions à se poser pour aiguiser notre sens de l’observation, détecter les courants forts et les signaux faibles révélateurs d’une piste possible. Sans oublier nos points forts sur lesquels nous pouvons nous appuyer pour avancer.


La tentation est grande d’attendre d’avoir réuni toutes les conditions optimales pour se lancer dans une nouvelle aventure. Si l’innovation ne naissait que de situations idéales, nous ne connaitrions pas autant d’échecs, revirements, pivotages et autres ajustements. Et d’ailleurs, penserions-nous à innover si les conditions étaient parfaites ? Envisagerions-nous de toucher l’équilibre existant au risque de le perdre ?


Face à cette incertitude, notre curiosité et notre capacité à analyser le monde qui nous entoure vont nourrir notre réflexion. Nous pourrons essayer de comprendre les interactions entre les événements et choisir la voie qui nous semble la plus probable. Oser être curieux, oser l’ouverture d’esprit, oser s’éloigner du chemin bien bordé d’arbres pour emprunter le chemin de traverse qui se dessine peu à peu dans la brume.


On peut raisonnablement se demander comment vendre une solution qui n’existe pas encore sur un marché que l’on ne connaît pas, pour des clients encore inconnus et des utilisateurs qui n’ont pas encore réalisé qu’ils avaient un besoin non ou mal satisfait à ce jour ? C’est un bon résumé de l’équation à résoudre pour tout innovateur qui se lance.


Pour avancer, il faut pouvoir limiter le risque de se tromper sans pour autant avoir la possibilité de s’asseoir sur des certitudes rassurantes.


Et vous, que faites-vous face l’incertitude ?